La Résilience, besoin de sens

La résilience est une terminologie utilisée pour de nombreux concepts tel que, la physique, la psychologie, ainsi que dans les domaines du développement personnel.

En coaching, nous allons chercher à déterminer les moments de vie où l’on a été résilient. Ils nous conduiront à une identification des ressources qui nous ont permis de surmonter les obstacles rencontrés sur notre parcours.

En apportant cette connaissance de soi, on permet une plus grande réactivité dans la gestion des ressources à utiliser en cas de difficultés.

Cet article est pour moi un moyen de vous démontrer l’importance de découvrir qui nous sommes, et de faire un travail sur soi. Bien entendu, il y a des périodes dans nos vies qui sont propices et d’autres non. Mais savoir que nous avons la possibilité d’apprendre à mieux se connaître est déjà un pas conséquent. A chacun d’entre nous de choisir le moment de vie qui est le plus approprié à cette recherche de soi.

Continuons donc à en savoir plus sur la Résilience et ce besoin de sens.

Origine du mot Résilience

La Résilience est à l’origine un terme employé en physique, et qui concerne la résistance des matériaux aux chocs. Un matériau est dit résilient lorsqu’il a su résister aux chocs et revenir à sa forme initiale.

Ce n’est que dans les années 1970, que les pays anglo-saxons ont utilisé cette terminologie pour les sciences humaines.

Depuis, de nombreuses études ont été menées. Elles ont ouvert la voie à une application de ce concept en psychologie, en psychiatrie, dans tous les secteurs de l’accompagnement, le médico-social…

Un des personnages les plus connus en France, ayant permis la vulgarisation de cette notion, est Boris Cyrulnik. Il est neuropsychiatre et a écrit de nombreux ouvrages parlant de la Résilience, dont le plus vendu est « Les vilains petits canards ». Cet Ouvrage écrit en 2001, a porté à la connaissance du public le principe de Résilience.

En sciences humaines, la Résilience concerne la capacité d’un individu à réussir à vivre et à se développer positivement tout en étant confronté à l’adversité. L’individu continue à se projeter dans l’avenir, malgré des conditions de vie difficiles et des traumatismes graves.

C’est une disposition à résister et à savoir rebondir, en se concentrant sur l’utilité de vivre. Pour cela les résilients cherchent un sens aux expériences vécues.

Qui est Résilient ?

Est résilient toute personne ayant surmonté des traumatismes quelle qu’en soit la gravité.

La résilience se développe à tout âge. On parle beaucoup de la période de l’enfance comme déterminante dans le processus. Mais des études démontrent que nous pouvons devenir résilient également à l’âge adulte dès lors que nous rencontrons une situation extrême pour nous. Il s’agit de situations qui nous demandent un véritable changement intérieur.

Selon notre chemin de vie, cette aptitude est plus ou moins développée. Elle est propre à chaque individu car elle correspond à la perception personnelle que nous avons des évènements.

Elle demande de puiser dans nos ressources latentes, que nous n’avions parfois même pas soupçonnées.

Dès que nous retrouvons la faculté d’espérer, de s’inscrire dans un projet de vie, c’est que nous sommes passés par cette étape de résistance.

Le processus de Résilience

La résilience n’est pas acquise définitivement. C’est un processus en constante évolution, qui s’exprime de différentes façons en fonction des traumatismes, des contextes et des situations vécues.

Sybil et Steven Wolin, psychanalystes, ont définis sept caractéristiques ayant un rôle protecteur face aux événements traumatiques :

  • la perspicacité
  • l’indépendance
  • l’aptitude aux relations
  • l’initiative
  • la créativité
  • l’humour
  • la moralité

Toutes les théories sont d’accord sur un point, la résilience est liée à la relation que nous avons avec autrui. C’est dans les rencontres avec des personnes qui nous apportent de l’aide, de l’affection ou de l’estime, que nous devenons résilients.

La résilience est un autre regard porté sur la réalité, développant des stratégies nouvelles d’intervention. Cela permet de détecter et de mobiliser ses ressources, et apporte une autre vision des personnes qui nous entourent.

Ce regard neuf impulse l’envie de changement, de vivre une vie conforme à ses espoirs.

Le besoin de sens

Pour être résilient, nous devons trouver un sens aux situations vécues, et ainsi nous pouvons surmonter les épreuves.

Plus nous connaissons nos ressources intérieures et extérieures et plus rapide sera notre réactivité pour rebondir à la prochaine difficulté. Être résilient ne veut pas dire que nous n’aurons plus à faire face à l’adversité. C’est seulement une aptitude importante à trouver du sens et à savoir revenir à une situation normale ou souhaitée.

C’est pour cette raison que la recherche de nos ressources, et de la résilience est une étape incontournable lors de mes coachings.

Contactez-moi, nous pourrons échanger sur vos besoins d’une meilleure connaissance de vos ressources.       Je vous répondrai avec empathie, bienveillance et efficacité.

Vous avez apprécié la lecture de cet article, découvrez mon article sur « La confiance en soi…et encore »

Laurence Salvador

admin7907

Leave a Reply

Your email address will not be published.